Environnement
- Publié le 1 juin 2022

Jardin botanique : deux nouvelles collections nationales labellisées

Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon / Grandes serres Parc de la Tête d'Or - Jardin botanique de Lyon

Le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS) a attribué le label Collection nationale aux collections de Kalanchoe et d'obtention lyonnaises du Jardin Botanique de la Direction des Espaces Verts de la Ville de Lyon.

Contenu

Le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS) est une association reconnue d’intérêt général ayant pour but de préserver et de valoriser la richesse du patrimoine botanique et horticole français. Elle vient d’attribuer le statut de « Collection Nationale » à deux collections exceptionnelles du Jardin botanique.

L’obtention de ce label récompense le travail remarquable des équipes du Jardin botanique de la Direction des Espaces Verts de la Ville de Lyon dans l’accomplissement de leurs missions de conservation de ce patrimoine végétal. Ces collections sont en effet une référence en France et en Europe et servent ainsi de support à de nombreux projets de recherche.

 

Collection nationale de Kalanchoe

Les Kalanchoe sont des plantes succulentes originaires des régions sèches de Madagascar, d’Afrique, d’Arabie et d’Asie tropicale comprenant 150 espèces connues, dont plus de la moitié se trouve à Madagascar. Les plantes succulentes ont une présence historique dans les collections du Jardin botanique, notamment sous l’impulsion du Professeur Paul Berthet, directeur du Jardin entre 1960 et 2000. C’est à cette période qu’a été initiée la collection de Kalanchoe.

Kalanchoe du Jarbin botanique de Lyon
Kalanchoe - Parc de la Tête d'Or,Jarbin botanique de Lyon

Le Jardin botanique de Lyon s’implique depuis plusieurs années dans l’étude de la flore malgache. Plus particulièrement, une serre dédiée aux plantes de Madagascar a été créée à Lyon en 2003, inaugurée par Jacques Sylla, à l’époque Premier Ministre de Madagascar, qui soulignait alors que "cette serre était le résultat d’un travail d’équipe remarquable entre les autorités malgaches et le Jardin botanique de Lyon". Les Kalanchoe de grande taille ou grimpants y trouvent naturellement leur place.

En 2018, une nouvelle impulsion est donnée à cette collection qui a depuis fait l’objet de plusieurs projets de recherche en collaboration avec les spécialistes mondiaux de ce genre.

Aujourd’hui, c’est plus de 80 espèces de Kalanchoe que l’on peut retrouver dans les collections lyonnaises, soit plus de 50% des espèces de Kalanchoe connues à ce jour dans le monde.

 

Collection nationale d’obtentions lyonnaises

Lyon était au 19ème un haut lieu de l’horticulture mondiale qui a vu la création de milliers de variétés horticoles, tant au point de vue ornemental, qu’arboricole ou maraicher. Cette époque coïncide aussi avec la création de la collection de roses du jardin botanique en 1858.

Le Jardin botanique de la Direction des Espaces Verts de la Ville de Lyon a ainsi pour vocation de préserver ce patrimoine culturel et génétique local et de la valoriser en le présentant au public et en l’échangeant avec d’autres jardins botaniques.

Roseraie de concours du Jardin botanique de Lyon
Roseraie de concours du Parc de la Tête d'Or, Jardin botanique de Lyon

Aujourd’hui, il comprend 145 cultivars (variétés horticoles) différents, dont un tiers de variétés de roses historiques mais également des Begonia, des Canna, des clématites, un œillet, des Fuchsia, des pivoines ou encore, un lilas.

Parmi les roses, on peut citer le rosier ‘Géant des Batailles’ obtenu par Nérard & Jean-Baptiste Guillot père en 1846. C’est un hybride remontant (refleurissant à l’automne) remarquable pour ses fleurs doubles d’un rouge foncé. Pour ces raisons, il fût très utilisé comme parent dans la création variétale. On trouve également dans la collection de nombreuses pivoines historiques créées par les établissements Rivière qui étaient alors installés à Caluire et Cuire.

Colonne de droite 1

 

 

 

Les huit autres collections phares déjà labellisées

La famille des Aracées - Collection Nationale : ces plantes de la famille de l’Arum, ou encore les Philodendron, Monstera ou Anthurium, sont des espèces parfois communes en tant que plante d’intérieur. Toutefois la collection du Jardin botanique de Lyon est la plus importante en Europe avec plus de mille accessions vivantes et est le support de nombreux programmes de recherche internationaux.

Les bégonias botaniques - Collection Nationale : il existe plus de 2000 espèces sauvages connues de Begonia dont presque un tiers est cultivé dans les serres du Jardin botanique de Lyon. La collection est également le support de programmes de recherche, dont un à Lyon même. En effet, déjà 9 nouvelles espèces pour la science de Begonia malgaches ont été décrites par les équipes du Jardin botanique.

La famille des Bromeliacées - Collection Nationale : ce sont les plantes de la famille de l’ananas mais aussi des Tillandsia, souvent surnommés les « filles de l'air » en raison de leur capacité à croitre en épiphyte, c’est-à-dire sur les branches des arbres, sur les rochers ou même sur les fils téléphoniques.

Les fougères botaniques et plantes alliées d’Europe - Collection Nationale : fougères de France et d’Europe, dont des espèces rares dans la nature. C’est une collection de référence en Europe que l’on peut observer principalement dans le secteur du Jardin d’ombre.

Les Nepenthes - Collection Nationale : plantes grimpantes et carnivores, à pièges en forme d’urne, elles sont originaires d’Asie, d’Océanie et des iles de l’Océan Indien. Certaines espèces ont développé une relation de mutualisme avec le toupaye, un petit mammifère qui ressemble à un écureuil et qui vit dans les forêts tropicales d'Asie du Sud, que l’on peut d’ailleurs découvrir dans la Foret d’Asie au Zoo de Lyon. Le toupaye se nourrit du nectar abondant produit sur les urnes de Nepenthes et ce faisant, il dépose ses excréments dans l’urne et fournit de l’azote à la plante.

Les Collections Nationales de pivoines botaniques et de pivoines horticoles : très prisées des visiteurs au printemps, ces collections offrent un spectacle coloré de mars à juin au sein des collections extérieures.

Les capucines (genre Tropaeolum) - Collection Nationale : très spectaculaires lors de leur floraison, les capucines du Chili sont présentes au Jardin alpin mais aussi dans le secteur du Jardin d’ombre pour les espèces andines. La plupart des espèces ont été illustrées sur une collection d’aquarelles conservées dans la bibliothèque du Jardin botanique
Colonne de droite 2

Bloc recherche - Actualités